La fois où j’ai pris l’ascenseur avec Adam Sandler en croisière

Je me suis toujours demandé si certaines vedettes hollywoodiennes étaient normales quand ils rencontraient des gens qui n’avaient pas leur statut. Sans généraliser, en croiser une fait tout de même son effet et quand par-dessus le marché c’est en croisière, pour moi, c’est la totale ! Je dois remonter à plus de 10 ans en arrière pour vous raconter ce qui m’est arrivé.

Allure of the Seas ©Royal Caribbean International

C’est un départ

Travaillant comme conseillère en croisières, section réservation des groupes pour une agence de voyages réputée au Québec, j’en étais à mon premier voyage au nom de l’entreprise. Je prenais la direction de l’Allure of the Seas de Royal Caribbean pour son voyage inaugural au large des Bahamas ! Il y a pire comme voyage professionnel quand même ! C’est avec mes petits bagages (c’était seulement pour 3 jours) et beaucoup de fébrilité que je quittais Québec pour Fort Lauderdale avec ma collègue. Bien installée sur place, ce n’est que le lendemain matin que j’allais monter à bord du plus grand navire de croisières au monde. Du moins, à cette époque, il était tout fraichement sorti du chantier naval après quelques tests en mer avant d’entreprendre officiellement sa vie de navire de croisière.

Pour ma part, tout est beau et fantastique. Fidèle à moi-même, à peine ma valise déposée en cabine, je décide d’entreprendre l’exploration des lieux. Ma tournée de reconnaissance quoi ! Avec plus de 5000 passagers à bord, j’avais de l’ouvrage. Espadrilles aux pieds et confortablement habillée, j’entreprends mon aventure à la quête de nouveautés et de choses à expérimenter. Puis là, hum bizarre, dans une section sur le plus haut pont, près du mini-golf, des rubans jaunes bloquent l’accès aux passagers. Mais, je vois bien qu’il y a toute une équipe de l’autre côté qui s’affaire avec des micros, des caméras et de grandes discussions entre collègues. Par curiosité et surtout par stratégie, je me suis installée très relaxe à l’écart, mais juste assez loin pour être en mesure d’entendre et voir ce qui se passait sans être dans les jambes comme on dit. Mon objectif, rester là sous le couvert de l’anonymat en optant pour une attitude du type : touriste qui regarde paisiblement l’océan. Ma tactique a été payante ! J’ai appris que j’assistais au tournage du film « Jack and Gill » mettant en vedette Kathy Holmes et oui, Adam Sandler ! Je pouvais voir les figurants aller et venir sur ce qui était maintenant un vrai plateau de tournage. J’ai poussé ma chance un peu en attendant que l’on me repère et que l’on me demande de quitter le secteur. Je suis partie comme une flèche rejoindre ma collègue qui trouvait le tout intéressant, mais pas aussi extraordinaire que ça. Ce n’est pas grave ! Je savais que j’avais encore 3 journées en mer pour continuer à découvrir les autres lieux de tournage et secrètement pouvoir au moins dire que j’avais vu une star de loin. J’ai été largement servie le lendemain au milieu de la soirée.

©emmys.com

Par ici l’action !

Seule en train de regarder pour faire quelques achats à bord, j’entends qu’il y a plus de bruits qu’à l’habitude dans la place centrale : la promenade. Je sors de la boutique pour comprendre et surtout voir pourquoi le navire s’animait soudainement. Et là, Monsieur Adam Sandler passe loin devant, bien relaxe avec plusieurs personnes autour de lui incluant son garde du corps. Vous savez le genre de garde rapprochée qui te fait penser : Ok je suis petite puce à côté de lui et juste le fait qu’il souffle en ta direction ort, va te faire tasser Céline. Ne bouge pas !

Ben non, Céline a bougé pour prendre part à la parade et suivre le peloton de gens qui s’étaient agglutinés autour de lui, mais toujours en utilisant la même stratégie de départ : Demeurer à l’écart pour être à l’affût du déroulement des événements au cas où. J’étais déjà très satisfaite de ma rencontre quand il est arrivé aux ascenseurs. Les gens ont repris le cours de leurs activités et il ne restait que moi et quelques groupies qui prenaient des photos. Moi, j’étais bien trop gênée pour sortir mon cellulaire et immortaliser ce moment. Quand, tout à coup, mes jambes sont parties toutes seules pour aller à côté attendre mon tour pour prendre l’ascenseur. Je me suis dit, s’il est là, c’est qu’il s’attend bien à côtoyer des passagers quand même. Et puis, son imposant garde du corps va m’arrêter de toute façon quand les portes de l’ascenseur vont s’ouvrir. Alors, me voilà attendant qu’elle arrive à notre niveau avec Adam Sandler à 60 cm de moi à faire comme si tout était normal. Mais non, ce ne l’était pas ! Je réalise soudainement que les gens, ceux qui sont demeurés à l’écart, prennent des photos de moi avec Adam ! D’ailleurs, je sais que dans le monde quelqu’un détient une preuve du moment irréel que je vivais. Si vous l’avez, faites-moi signe ! Il faut que je vous dise qu’il était accompagné de la petite fille qui jouait dans le film et d’une autre femme. Je ne les ai jamais vus et ce n’est qu’une fois en attente sur place que je l’ai aperçu. Échanges de sourires, la scène n’existe pas !

Promenade ©Royal Caribbean International

Ouf, enfin la porte de l’ascenseur s’ouvre à mon plus grand soulagement. Je me dis : Céline, bouge pas, là ça suffit ! Mon ami le garde du corps entre en premier, ensuite les autres et moi je reste plantée là en les regardant prendre place. Ne bouge pas, attends ton tour ! Quand le regard et la gigantesque main de mon nouvel ami garde du corps m’ont fait signe d’avancer pour entrer dans l’ascenseur avec eux, j’ai compris que là, il y avait un point de non-retour ! Mais comment refuser ?

La porte s’est refermée juste après mon entrée et je pouvais encore voir les gens qui prenaient des photos. Ma première pensée a été : une chance que j’ai mis ma petite robe noire cocktail. Il faut dire que ça ne vous donne pas beaucoup de temps pour réfléchir au trajet d’ascenseur. Me voilà plantée là à me surprendre à chercher des sujets de conversation… Non, mais, il faut le faire tout de même!

J’ai opté pour un sujet universel, la météo. Avec un accent à faire décrocher l’ascenseur, je lance : Beautiful day today ! Et là, imaginez-vous qu’il me répond : Perfect ! Sérieux, tu n’étais même pas obligé de m’adresser la parole, tu sais. Je continue sur ma lancée, mais cette fois, je m’adresse à la petite fille avec un mélange d’anglais et de français en lui montrant les boutons de pont et en traduisant les chiffres un par un. Imaginez la scène, une seconde ! C’est intense mon affaire ! Clairement mon cerveau m’avait quittée depuis mon entrée. Tu es qui toi pour oser faire ça ! Ben, je suis une fille authentique qui adore les gens et vivre des expériences hors des sentiers battus. Eh bien, je suis servie !

Une panique générale s’est emparée de moi quand les deux m’ont répondu. Adam lui explique que je lui parle en français pour lui traduire les chiffres. Mon Dieu, ils me sourient et semblent trouver la situation chouette et amusante. C’est justement en me disant cela que mes yeux se sont posés sur l’unique bouton sélectionné de l’ascenseur. Quoi, il est au même étage que moi ! Quand la porte s’est ouverte et que nous sommes tous descendus, je ne savais plus quoi faire, où aller. Hey fille, tu es sur un navire de croisières, tu te souviens? C’est des couloirs alors tu ne peux prendre ta voiture pour t’enfuir.

Il faut nous quitter

C’est devant le mur du 12e étage qu’il a fallu se séparer. Ma cabine était à droite et la sienne à gauche. Un échange de regard puis il me lance : Good night beautiful french lady ! Je n’ai plus de sang dans les veines ! Vous commencez à bien me connaitre, c’est certain que je lui ai répondu bonne nuit avec un large sourire aux lèvres et les yeux pétillants. Puis, j’ai volé jusqu’à ma cabine sans toucher par terre. Ma collègue, qui était déjà en mode nuit, a eu droit à toute l’histoire au complet plusieurs fois, et ce, pour le reste de notre voyage.

Encore aujourd’hui, juste à vous la partager, je revis un moment fort de mes voyages en croisières. J’ai toutefois pris du recul et je me suis calmée, un peu, lorsque je la raconte de nouveau quoique je suis assez expressive. J’insiste pour dire que je ne suis pas du tout une groupie de vedette. Je pense encore plus que quand la vie ouvre des portes, il faut saisir l’opportunité et la vivre pleinement ! Allez, on continue notre route même sans star d’Hollywood !

Découvrez aussi

OURS-BLANC-2Mer-de-Beaufort-Arctique©StudioPONANT-Laurence-Fischer

PONANT : Au pays des ours polaires en Svalbard

Ponant, la compagnie de croisière française d’expédition de luxe, qui est déjà en opération en Europe, a lancé ses croisières vers l’Arctique le 18 juillet dernier à bord du Boréal.

Wilderness-Adventurer

UnCruise Adventures débute sa saison 2020 en Alaska

Le petit navire de croisière, le Wilderness Adventurer, a repris du service le 1er août dernier pour sa première croisière en Alaska. Partant de la ville de Juneau en direction de Glacier Bay, c’est avec seulement 38 personnes à bord.

Barcelone_rue

Comment savourer pleinement Barcelone lors de votre prochain passage

Lorsque je ferme les yeux et imagine Barcelone, je vois tout de suite le port qui fait face à la Rambla. Immédiatement, je me replonge dans les découvertes de cette ville fascinante où j’ai découvert, pour la première fois, les olives farcies aux anchois et la sangria !

Une réponse

  1. Bravo Céline c est du bonbon pour l âme de lire tout ça, ton histoire avec Adam Sandler m a rappeler que j ai soupé pendant 7 jours sur Royal Carribean avec Colm Fiore acteur du film bad cop bon cop et de sa femme et ses 3 enfants, ils aimaient parlé en français avec nous pour en apprendre plus. C est parfois bien de se faire mixer à table avec d autres gens nous avons souvent des surprises !

    Isabelle Couture

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à l'infolettre

Le meilleur de notre contenu écrit et et vidéo, nos promotions, nos événements & ateliers.

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !