Croisière, mon amour

Ok j’avoue ! Il y a plus d’une semaine que je n’ai rien ajouté sur les réseaux sociaux et sur le magazine. Mais pourquoi ? Je vous l’explique dans cet éditorial très personnel où je m’expose librement et m’ouvre à vous en tant de femme entrepreneure tout à fait humaine en toute sincérité, authenticité et vulnérabilité!

Sans filet

C’est sans filet que j’ai lancé Miss Croisières, il y a plus de 2 ans déjà maintenant. J’ai quitté avec une grande fébrilité la fonction publique québécoise pour prendre le large avec un navire que j’avais inventé de toute pièce, qui est au cœur d’une industrie qui me passionne au plus haut point, où j’ai l’expertise nécessaire, qui a un grand besoin d’informer les consommateurs et de vulgariser ses produits et qui, juste avant la pandémie, connaissait au niveau mondial, une croissance extrêmement rapide. Soutenue en partie de ma famille et mes amis, certains n’ont jamais compris, le ‘’move’’ que j’ai fait : quitter la sécurité financière que m’offrait mon poste d’experte au Secrétariat aux affaires maritimes via le Conseil exécutif pour sauter avec confiance dans le merveilleux monde de l’entrepreneuriat. Tant pis! J’ai donc donné ma démission pour vivre le rêve que j’avais en tête.

Toujours facile, absolument pas ! J’ai dû trouver mes marques, faire des erreurs et me relever encore et encore… Avec le recul des mois passés à essayer, à tourner et retourner les embuches pour innover, apprendre de nouvelles compétences, je commence à être en mesure de prendre un pas de recul pour analyser la situation. Avant, c’était comme une balle de laine pleine de fils de couleurs différents que je croyais sincèrement avoir bien ordrés avec tous les projets qui étaient devant moi pour les 15 prochains mois.  Pas de motons, ils étaient tous simplement rangés à côté les uns des autres pour y former mon univers à moi. Maintenant, je constate qu’il y a au moins un nœud au minimum sur chacun des fils de couleurs que j’avais si précieusement choisis pour une raison ou une autre. À force de la regarder et de jouer avec cette balle de laine, elle fait ressurgir énormément de questionnement dont je n’ai pas de réponse pour le moment. Par exemple, est-ce que mon entreprise a encore sa place avec le nouveau d’aujourd’hui ? Comment rentabiliser le tout maintenant quand tout le secteur touristique se meurt. Rassurez-vous, je commence à être capable de mettre des mots qui regroupent mes idées pour se voir dresser devant moi de nouvelles possibilités.

Aujourd’hui, en regardant les montagnes changer de couleurs de ma fenêtre de bureau à la maison, je réalise que je suis en deuil de mon industrie touristique. Si ouverte vers l’autre, qui nous fait vivre des moments si touchants et qui bouleverse tellement profondément nos vies que certains décideront qu’il est temps de prendre un autre chemin, de continuer leur vie autrement suite à un voyage. Depuis le début septembre, j’ai passé par plusieurs phases du deuil, mais c’est plus profond que je le pensais. Je n’en suis encore pas totalement capable de quitter tel le fameux capitaine dans le film du Titanic, je tiens la barre si fort mais qu’en sera le résultat final de tout cela ? Pas seulement dans ce domaine économique, partout dans le monde, des vies sont changées à jamais et pour plusieurs, c’est également sans sécurité et ni certitude.

Au début, je vous ai dit que j’étais sans filet de secours et bien ce filet que je trouvais à la fois enivrant, exaltant et horriblement épeurant m’a laissé des marques qui définissent maintenant encore plus qui je suis. Plus forte, plus courageuse, de plus en plus bienveillante envers moi-même, toujours à l’écoute pour trouver comment me réinventer malgré l’adversité, faisant preuve de résilience et désirant aider les autres. Un des côtés positifs est que je n’ai aucune dette d’entreprise, de loyer à payer et je n’ai que ma propre responsabilité à subvenir à mes besoins et ceux de ma famille. Mes pensées pour le moment sont pour tous les chefs d’entreprises qui affrontent ce tsunami avec des employés et des clients qui sont oui leur gagne-pain, mais dont certains sont devenus des relations à long terme à en devenir le parrain de leur petit dernier né avant la pandémie.

Le sens

Je ne suis pas une femme qui fait de l’insomnie ! Je dors normalement comme une marmotte comme on dit ! Là, c’est différent ! Des micros étincelles d’inquiétude, une pointe d’anxiété et de questionnement a pris place dans mon esprit. Réalisant cela, j’ai tout de suite réagi ! C’est alors que j’ai appris que parfois, on s’épuise à essayer de trouver un sens à tout ça comme s’il fallait tout expliquer, régler, ajuster, contrôler, innover, continuer d’être présent au front comme en ligne… Bien assise sur un banc de parc à simplement être là et à respirer, mes pensées positives et optimistes continuent de faire leurs chemins de jour en jour. Qu’est-ce que j’ai le goût de faire ou d’explorer si je me dépose un temps, visage au grand soleil bien assis dans ma chaise sur le pont 12 de mon navire de Miss Croisières? Ma première réponse fut : laisse dont le bateau t’apporter là où tu découvriras de nouvelles possibilités, tu seras autant impressionnée puis fière de toi et tu seras si bien dans tes actions au quotidien que tu te demanderas par la suite pourquoi tu t’es obstinée à résister à la tempête au lieu de te mettre à l’abri. Ton navire lui sait où il doit te mener ! Un moment donné, une tortue s’épuise à toujours combattre le courant, c’est pour cette raison qu’elle apprend très tôt à le suivre au lieu de lui résister. D’accord avec ça ? Oui, c’est réglé, c’est clair, c’est correct avec toi ? Alors, j’y vais all-in comme on dit !

Mes amis, nous trouverons un sens à tout ça. Pour ma part, Miss Croisières est une partie intégrante de moi à tout jamais. En toute sincérité, après 2 ans de travail continu et soutenu, avec peu de revenus – vive le démarrage d’entreprise, j’ai encore tellement de choses à accomplir et des projets à mettre au monde pour toujours continuer à approfondir qui je suis ! En ce jour, j’ai compris que ce projet en lui-même ne définit pas entièrement et uniquement la femme entrepreneure qui vous écrit son histoire. Loin de baisser les bras sur ce projet, je sais profondément qu’il y a d’autres parties complémentaires qui n’attendent qu’à être mises au grand jour !

Donnons-nous dont le droit d’explorer, de réaliser d’autres rêves que nous avions oubliés dans le tourbillon de nos vies pour nous offrir le magnifique cadeau de prendre conscience de soi, de s’aimer et de croire en nos possibilités !

Découvrez aussi

navire_croisiere

Le CDC lève son ordonnance de non-navigation et dévoile le nouveau protocole sous conditions

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis n’a pas prolongé l’ordonnance d’interdiction des croisières, le fameux « No Sail Order », en vigueur jusqu’au 31 octobre aux États-Unis. En fait, il a plutôt présenté une ordonnance qui permettra une reprise graduelle des croisières, mais sous plusieurs conditions sanitaires et de nombreuses exigences très strictes dans les eaux américaines.

2 réponses

  1. Bonjour,

    Excellent texte. Ce n’est réellement pas une période facile, beaucoup de rêves ou de projets brisés, des remises en question… sans savoir ou connaître les réponses. Le dernier paragraphe est tellement riche d’une belle

    Bonne chance !

  2. Bonjour Josiane,

    Merci ! Vos bons mots me touchent ! Nous trouverons nos ancrages de qui nous sommes malgré la tempête. Prenons le temps de respirer, de nous concentrer sur nos forces, nos envies et notre valeur en tant qu’humain. De grandes choses en ressortirons, j’en suis certaine !

    Bon voyage et attention à vous !

    Céline

    😉 je pense qu’il manque un petit bout pour conclure vos idées à la toute fin de votre commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à l'infolettre

Le meilleur de notre contenu écrit et et vidéo, nos promotions, nos événements & ateliers.

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !