Coup d’œil gourmand à Santorin

santorini_Grece
Vue de Santorin – Grèce

La Grèce est le pays qui me fascine le plus depuis que je suis toute petite. Ce fut d’abord à travers la mythologie grecque, ensuite par ses paysages et ses habitants. Vint ensuite la gastronomie, berceau de mon adolescence…

La gastronomie tient une place essentielle chez les Grecs. La convivialité est aussi importante et s’apparente à un art de vivre. Il est rare de voir les Grecs manger seuls, ils aiment se retrouver pour le souper… mais pas avant 21 heures.

Lorsque l’on imagine Santorin, on pense à la mer, à des paysages de cartes postales féériques, à la vue de son volcan et à ses terrasses blanches et bleues enchanteresses, perchées en hauteur sur les côtes. Mais il y a à Santorin, une gastronomie inattendue, composée à partir de produits issus d’un terroir unique… et volcanique. Son sol riche en minéraux qui proviennent de la mer, ses vents et son volcan font en sorte que cette île est parfaite pour l’agriculture et la viniculture.

Santorini_repas_
Fin de soirée sur Santorin

Vignes de Santorin 

Les vignes que l’on retrouve sur cette île des Cyclades sont parmi les plus anciennes au monde et datent de l’Antiquité (3500 ans). Ce sont d’ailleurs les seules en Europe à avoir survécu au microbe phylloxera e. Elles ont une forme surprenante… celle d’une couronne. Les vignerons appellent cette technique : Le Kouloura de Santorin. Cette technique, qui a été perfectionnée au fil du temps, consiste à entrelacer les sarments (branches) des vignes, afin de former une grande couronne qui reposera sur le sol volcanique de l’île. Les raisins y mûrissent protégés, sans danger pour la production, et, de son côté, la vigne peut fait face aux conditions climatiques et de terrain de l’île. Ces vignes ont donné naissance à d’excellents vins et possèdent maintenant leur propre Appelation d’origine protégée (AOP) : Santorin. Deux autres types de vins sont produits sur l’île soit le « Nykteri » et le « Vinsanto », également des AOP. Si vous n’avez pas la chance de visiter l’île ou la Grèce, sachez que vous pouvez en trouver d’excellents à la Société des alcools du Québec.

Santorini_vin_repas
Vin rouge de Santorin

Des fossiles d’oliviers datant de plus de 50 000 ans ont été retrouvés dans les sols volcaniques de l’île de Santorin. Et de nombreux objets antiques, des amphores, ou encore des vestiges de presse, montrent que l’olivier a tenu une place centrale en Grèce à toutes les époques, tant dans l’alimentation que pour l’éclairage et le chauffage, la médecine et les cosmétiques, sans oublier la religion ou le sport. L’olivier étant un emblème de la Grèce, son nectar, au cœur de la cuisine locale, l’huile d’olive, les olives de même que tous leurs produits dérivés sont devenus un important objet de tourisme. Même si l’huile d’olive n’est pas produite à grande échelle sur l’île et que vous désirez tout de même en rapporter, cherchez au niveau des petits producteurs et surtout, goûtez-là avant de l’acheter. Je vous recommande Nomikos Estate, une ferme biologique qui produit une excellente huile d’olive, de la fava et du vin Assyrtiko.

Marchés et épiceries fines 

N’hésitez pas à vous aventurer dans les marchés locaux et les petites épiceries. Prenez le temps de parcourir les allées à la recherche de produits ou spécialités hors du commun. Pour moi, ce sont les parfaits souvenirs à offrir ou rapporter et ça me permet, ainsi qu’à mes amis, de nous replonger dans la culture de ce pays merveilleux.

 Santorini_légume
Des légumes frais de Santorin

Recherchez sur les étals des marchés les « ratsounia », sorte de concombres duveteux et rayé. Essayez les tomatines, sorte de tomates cerises très sucrée et aromatique dont l’origine daterait de 1875; essayez-les fraîches ou séchées. Trouvez la fameuse aubergine blanche « melitzana » sucrée, juteuse et quelque peu délicieuse, quasiment sans pépins, avec laquelle on prépare la meilleure des melitzanosalata (salade d’aubergine). On les rencontre aussi en version fumée et même en dessert, dans une glace à l’aubergine… parait-il que son origine remonte à plus de 4000 ans et aurait été introduite par les Asiatiques.

Aliments typiques

Présent un peu partout sur l’île, le Câprier est un arbuste peu exigeant. On mange ses fleurs (les câpres), ses fruits (câprons) et ses feuilles « kaparofilla » que l’on retrouve dans plusieurs plats emblématiques dont la salade « horiatiki » ou paysanne qui est constituée de féta, de tomates, d’olives Kalamata et de concombres.

Dégustez la « Fava » : purée de pois jaunes concassés avec huile d’olive et citron. La texture et le goût rappellent celui de l’hummous. Cette légumineuse est précieuse pour les Grecs, on en a retrouvé lors des fouilles de la ville d’Akrotiri, enfouie, comme Pompéi, par une éruption volcanique il y a 3 500 ans. C’est un incontournable sur toutes les tablées grecques et celle-ci est depuis 2010 une AOP. Elle se mange chaude ou froide avec un verre d’ouzo.

Si la chance est de votre côté et que vous tombez sur la bonne famille ou le bon marché, demandez à goûter au « chloro », fromage à pâte blanche fait à base de lait de chèvre ou de brebis. Cette recette se transmet de génération en génération et est considérée comme confidentielle.

Se restaurer

Pour déguster des plats traditionnels, rendez-vous dans les « mézédopolia » ou « ouzeria » pour savourer les « tomatokeftedes », de succulents beignets aux tomates (ça m’a fait penser à des genres de crabcake), et la fameuse salade « horiatiki », ladite salade grecque ! En guise de plat de résistance, pourquoi ne pas goûter la célèbre « moussaka », un gratin d’aubergines qui n’a d’ailleurs rien à voir avec les aubergines trop cuites et fades de notre enfance, ou encore les « psem to keftedes », des boulettes de viande avec légumes et épices qui feront le bonheur de toutes les papilles.

Lorsque vient le temps de choisir l’endroit où nous irons manger, mon conjoint et moi faisons tout d’abord un tour de repérage… regard aux menus, aux clients attablés (si l’endroit est bondé de Grecs ou de gens de la place, c’est généralement un excellent signe). Nous regardons également si nous avons la possibilité de manger en terrasse. On passe 6 mois par an dans notre maison à cause de l’hiver donc beau temps mauvais temps, on aime être dehors.

Santorini_restaurant
Repas typique de Santorin

Une des choses que j’adore faire en voyage est de me lever aux aurores et aller voir les pêcheurs arriver avec leurs prises du jour. Donc il va de soi que j’opte souvent pour des restaurants offrant de spécialités de poissons et fruits de mer; recherchez les « psarotaverna » pour plusieurs découvertes. Je vous conseille aussi fortement les plats à base de « lavraki » (bar), de « sardella » (sardines) ou de « tsipourès » (daurade). À ce jour, je n’ai pas mangé de poissons aussi bons. Je suis tout aussi amatrice de fruits de mer, alors je vous recommande le « kalamarakia et octapodi » : soit de petits calmars et poulpes que l’on fait griller après les avoir fait sécher au soleil… un must que je fais chaque été et dont mes amis raffolent.

Pour ceux qui préfèrent les grillades et plats à base de viande, recherchez les « psitaria ». Vous pouvez faire comme tout le monde et manger des « souvlakis » ou des brochettes, mais pourquoi ne pas essayer le « hunkar begendi », sorte de mijoté de bœuf en sauce sur une purée d’aubergines au fromage, ou bien le « soutsoukakia », boulettes de veau en sauce servies traditionnellement avec du riz. Mon truc si vous ne savez pas quoi choisir : regardez autour de vous et n’ayez crainte de demander à vos voisins ce qu’ils ont choisi.

Maintenant, pour ceux qui ont la dent sucrée (ce qui n’est pas mon cas), les incontournables baklavas et le rizogalo font partie de toutes les pâtisseries (les zaharoplastio). La spécialité de Santorin, les gâteaux au fromage blanc « mélitinia » valent le détour selon les dires de mon conjoint.

L’île de Santorin se trouve ainsi à être l’une des destinations les plus populaires de la Grèce. Ses plages, son paysage idyllique et sa cuisine saine et savoureuse font d’elle une destination idéale pour de belles vacances en famille, pour une escapade romantique en amoureux, pour un séjour entre amis ou tout simplement pour un voyage gourmand inoubliable.

Crédits photos : Pixabay

Découvrez aussi

pont_croisiere

Comment savoir où sont les navires de croisières ?

Pendant que toute l’industrie touristique retient son souffle pour passer à travers cette pandémie mondiale et que nous voyons des aéroports vides dans le monde entier, côté croisières, les activités redémarrent très lentement et surement. Mais, je me suis posé cette question : Mais où sont tous les navires de croisières qui ne naviguent pas ?

La Martinique authentique

Direction : La Martinique authentique avec Muriel Wiltord

Partez à la découverte de la Martinique en mode virtuel dans le cadre de la série En attendant le navire et de l’édition 2020 du Festival gastronomique La Martinique Gourmande. Rencontrez l’authentique et la très respectée Muriel Wiltord, directrice Amériques du Comité Martiniquais du Tourisme qui, a été nommée Chevalier dans l’Ordre de la de la Légion d’Honneur !

La Martinique gourmande

Invitation pour La Martinique Gourmande

La 13ème édition du festival de gastronomie Martinique Gourmande qui, chaque année, ensoleille le cœur et les assiettes des Québécois ! Lancé

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à l'infolettre

Le meilleur de notre contenu écrit et et vidéo, nos promotions, nos événements & ateliers.

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !