Royal Caribbean lance un nouveau concept d’exercice de sécurité

© Royal Caribbean

La société de compagnie de croisières Royal Caribbean Group réinvente l’exercice de sécurité en le remplaçant par Muster 2.0. Il s’agit d’une nouvelle approche de technologie brevetée pour aider les passagers à naviguer en douceur en plus d’être un outil à l’élimination de la surpopulation tout en fournissant des informations sur la sécurité aux voyageurs.

Avec les événements de la COVID-19, la société a dû réinventer ce processus obligatoire qui était au départ conçu et expérimenté en groupe à bord. Avec cette nouveauté, maintenant, il sera présenté sur une base individuelle, ce qui aura comme avantage d’être plus rapide et plus personnel comme échange avec les passagers. L’objectif est d’encourager des niveaux de sécurité élevés.

« La santé et la sécurité de nos invités et de notre équipage sont notre priorité numéro un et le développement de ce nouveau processus de rassemblement est une solution élégante à un processus obsolète et impopulaire », a déclaré Richard Fain, président-directeur général de Royal Caribbean Group. « Le fait que cela fera également gagner du temps aux invités et permettra au navire de fonctionner sans interruption signifie que nous pouvons augmenter simultanément la santé, la sécurité et la satisfaction des clients. »

Concrètement à bord, le eMuster™ apportera des informations aux passagers via leurs appareils mobiles et leurs téléviseurs de cabine interactifs. Les passagers devront consulter les informations au moment qui leur sera le plus opportun, mais avant le départ, éliminant ainsi les fameuses assemblées tenues en grand groupe. Cette nouvelle manière de procéder assure à chacun un meilleur espacement lorsque les autres passagers se déplacent sur le navire et elle offre aux invités de profiter davantage de leurs vacances sans interruption.

Muster 2.0 ©Royal Caribbean Group

Ainsi, une fois consultés de façon individuelle, les passagers termineront le processus d’exercice de sécurité en visitant leur poste d’assemblage assigné, où un membre d’équipage vérifiera que toutes les étapes ont été suivies grâce aux questions. Notez bien que chacune des étapes devra être franchie avant le départ du navire, comme l’exige le droit maritime international.

Il s’agit du tout premier changement radical concret au niveau sécurité en une décennie. Rappelons qu’à cette époque, l ’Oasis of the Seas avait déplacé les gilets de sauvetage des cabines passagers pour les regrouper aux postes de rassemblement, ce qui a eu comme impact d’améliorer le processus d’évacuation pour ensuite être largement suivi dans l’industrie des croisières.

Découvrez aussi

navire_croisiere

Le CDC lève son ordonnance de non-navigation et dévoile le nouveau protocole sous conditions

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis n’a pas prolongé l’ordonnance d’interdiction des croisières, le fameux « No Sail Order », en vigueur jusqu’au 31 octobre aux États-Unis. En fait, il a plutôt présenté une ordonnance qui permettra une reprise graduelle des croisières, mais sous plusieurs conditions sanitaires et de nombreuses exigences très strictes dans les eaux américaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à l'infolettre

Le meilleur de notre contenu écrit et et vidéo, nos promotions, nos événements & ateliers.

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !