Assure-toi de ne rien manquer des nouvelles de l'industrie ! Inscris-toi à mon infolettre à chaque semaine !

Quand la sangria goûte l’Espagne!

De nos jours, la sangria est cette boisson chouchou que l’on associe à l’été, aux terrasses et à la bonne humeur entre amis, mais quand est-il de ses origines ?  Je l’ai découverte lors de mon premier séjour à Barcelone.  N’ayant pas l’âge légal à l’époque, ma mère ne voulait pas que sa fille consomme de l’alcool, alors elle la diluait avec de l’eau gazeuse ou de l’Orangina… Mais d’où vient cette fameuse sangria ? C’est justement en cherchant sur ses origines que je me suis rendue compte qu’il y en a plusieurs versions… et celles-ci sont souvent controversées.

Sangria espagnole

Selon certaines sources, la sangria ne proviendrait pas d’Espagne, mais plutôt des Antilles ou d’Amérique du Sud. C’est au 19e siècle que les premières références à cette boisson sont faites et ce, toutes sur le continent américain.  Toutefois, en 1788, le père Esteban Torres aurait rapporté verbalement que cette boisson, inventée par les Anglais, se buvait beaucoup dans les colonies françaises et britanniques aux Antilles.

Pour d’autres, la sangria tire ses origines de la conquête des romains.  Dans tous les pays conquis,on plante des vignes de raisins rouges et c’est ainsi que le commerce du vin devient florissant.  Au Moyen-âge, les gens ne consomment pas l’eau car elle n’est pas potable et puisque qu’elle contient des bactéries, chacun fait sa propre recette de vin en faisant fermenter des fruits.  Pour chasser le mauvais goût, ils y ajoutent des épices.

De nos jours, la sangria reste la boisson alcoolisée typique de l’Espagne et du Portugal. Depuis 2014, elle possède également son appellation d’origine protégée (AOP).

Dans les faits, cette boisson est composée d’une base de vin rouge dans laquelle on fait macérer des tranches de fruits avec des épices et de l’eau gazeuse et/ou de la limonade.

Un nom d’origine mitigée

Le nom donné à cette boisson viendrait du mot « sangre » en espagnol (sangue en portugais) qui signifie « sang » en raison de sa couleur rouge foncé.  Selon d’autres hypothèses, ce serait une dérivation de l’expression « sang-gris » provenant des Antilles (boisson à base de vin, de sucre, de citron et d’épices) ou de l’anglais « sangaree » qui aurait dérivé en « sangria », toujours en référence à la couleur sang du breuvage.

Pour certains historiens, l’expression, « sang-gris », viendrait du monde de la flibuste, c’est-à-dire des fameux pirates. Il faut dire qu’à cette époque, ils avaient l’habitude de mélanger de la poudre noire à leur vin afin d’en relever le goût, ce qui en donnait l’apparence d’une boisson de couleur grise. Les Espagnols quant à eux attribuent l’origine du mot « sangria » à la prononciation anglaise « sangaree », puisque cette boisson aurait été à la base consommée par les Anglais et les Français dans les Caraïbes. Ainsi, encore aujourd’hui, l’origine de son nom n’est toujours claire.

Verre de sangria à la plage

Les petits-frères de la sangria

Il y a d’abord le « tinto de verano » que l’on pourrait traduire par vin rouge d’été!  Cette boisson est faite de votre vin rouge doux et fruité préféré auquel vous ajouterez de la « gaseosa », sorte de limonade espagnole.  La recette est simple ½ litre de vin pour ½ litre de limonade, vous mettrez le tout dans une bouteille que vous conserverez au froid.  Vous servez le tout avec des glaçons et une belle tranche de citron.

Ensuite il y a le « caliguay ou pitilingorri ».  Son nom vient de la langue Basque et signifie « un peu rouge » (pitilin = pitxilin, qui signifie un peu et gorri qui signifie rouge). Elle est composée d’un mélange de vin rouge et de boisson alcoolisée à l’orange. Pour le concocter à la maison, vous aurez besoin de 1 litre de vin rouge pour ½ litre de soda au citron de type seven-up ou sprite et 3 oz. de Cointreau ou de Grand Marnier.

Vous avez ensuite le «zurracapote ou zurra ». Cette boisson vient de la Navarre et est un breuvage typique des fêtes de village. Elle est conçue avec du vin rouge que l’on fait macérer sur le comptoir quelques jours avec de la cannelle, du sucre et des fruits (pêches, oranges, citrons…).  Cette boisson se déguste avec des glaçons et un zeste de citron.

Un de mes préférés est « l’agua de Valencia » (eau de Valence) qui n’a d’eau que le nom… (vous comprendrez pourquoi dans quelques instants). Ce cocktail a été créé en 1959 à l’Antigua Cerveceria Madrid à Valence par Constante Gil.  C’est un mélange de cava (le mousseux espagnol), de jus d’oranges de Valence et de gin.  L’agua de Valencia est devenue une fierté locale au même titre que la paella. Simplement délicieux et rafraichissant !

Ma recette préférée de sangria blanche

J’ai eu la chance il y a quelques années de recevoir une amie française lors d’un échange entre conseiller en voyages dans le cadre de notre travail C’est lors d’un dîner au restaurant Chez Lionel à Boucherville que nous avons eu la chance de goûter à une excellente sangria blanche.  Voici à quoi elle ressemble :

1 bouteille de vin blanc,

Environ ½ tasse de rhum blanc

Un peu de sirop simple (1 tasse d’eau pour 1 tasse de sucre et faire chauffer le tout jusqu’à la consistance d’un sirop, vous pouvez le conserver au frais pendant 1 mois).  

Au moment de servir, ajouter ½ tasse de ginger ale décoré avec des framboises fraîches et des zestes de citron. 

Vous pourrez ensuite dire Olé Sangria!

Découvrez aussi

Restaurant_bayou_quartier_francais

Savourer et déguster la Nouvelle-Orléans

Nous avons élaboré précédemment sur la cuisine cajun, mais quand est-il de la cuisine créole? Pour mieux faciliter notre compréhension, nous allons devoir visiter un petit pan de l’histoire.

Rob : Humanoïde

MSC Croisières présente le premier barman robotique humanoïde en mer

Et ça continue pour les avancées technologiques à bord des navires de MSC Croisières afin de toujours surprendre les passagers. Cette semaine, ils ont dévoilé plusieurs détails du MSC Starship Club dont une expérience immersive et futuriste dont Rob, le tout premier barman robotique humanoïde en mer, qui en est la vedette.

Les clés du MSC Virtuosa sont officiellement remises à MSC Croisières

Invitée par l’équipe des communications de MSC Croisières, le 1er février dernier, j’ai eu le privilège d’assister au lancement de presse virtuel de la livraison de leur dernier navire le MSC Virtuosa. Au cours de cet entretien, beaucoup de sujets ont été abordés tels que les nouveautés de ce navire, l’expérience du passager, l’environnement, les protocoles sanitaires et de sécurités des voyageurs et membres d’équipages sans oublier le maintien du plan de match de la compagnie. Oui, un rendez-vous optimisé, mais combien informatif !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à l'infolettre à chaque semaine

Pour ne rien manquer des nouvelles de l’industrie !

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !