Quand la Maison-Blanche intervient dans l’interdiction des navires de croisières aux États-Unis

La reprise des croisières aux États-Unis pourrait dépendre d’une réunion ce vendredi, le 2 octobre à la Maison-Blanche.

De nombreux médias font circuler l’information que les dirigeants de l’industrie des croisières seraient de retour à la Maison-Blanche pour obtenir l’autorisation de reprendre les opérations en novembre faisant ainsi tomber l’ordre d’interdiction de ne pas naviguer. Ils exposeront les transformations et les dizaines de façons de faire afin d’atténuer les risques et d’assurer la santé publique, selon un responsable de la Maison-Blanche.

Mardi dernier, le rapport d’un groupe de travail sur le sujet rapporte que le directeur du Centers for Disease control and Prevention (CDC), Robert Redfield, aurait suggéré de prolonger l’ordre d’interdiction de naviguer jusqu’en février 2021.

Toutefois, le 7 mars dernier, une rencontre a eu lieu entre le vice-président américain Mike Pence et les dirigeants de l’industrie des croisières à Port Everglades en vue de poursuivre les discussions et remettre un plan d’action sanitaire complet et détaillé. C’est alors que le vice-président aurait mentionné qu’ils « procéderaient avec un plan différent », selon des membres du groupe de travail. Cet autre plan semble être, pour débuter, la prolongation de l’interdiction des navires de croisières seulement d’un mois après sa date d’expiration prévue, jusqu’en octobre 2020.

Et ça veut dire quoi maintenant ?

Au lieu de prolonger l’interdiction des navires de croisières jusqu’en février 2021, comme suggéré par le CDC, l’administration prévoit de permettre au CDC de prolonger l’ordre d’interdiction de naviguer jusqu’au 31 octobre 2020, en s’alignant sur la pause volontaire de la Cruise Line International Association sur les opérations de croisières.

Pas trop vite…

Malgré le fait que l’espoir renaît de reprendre les activités aux États-Unis en novembre 2020, notez que ce n’est pas à l’occasion de cette réunion que la décision de savoir si l’interdiction de navigation prendra fin le 31 octobre prochain. Une décision officielle sera rendue par l’administration à la suite de cette rencontre. C’est à cette dernière de déterminer si l’interdiction des navires de croisières se doit d’être prolongée mois par mois.

– MISE À JOUR –

Cette réunion prévue vendredi a été reportée jusqu’à nouvel ordre puisque le président américain Donald Trump a été testé positif au coronavirus jeudi. Dans ce cas, il semblerait que ce soit les responsables de la Maison Blanche qui auraient entretenus des discussions avec les dirigeants des croisières. Avec l’élection présidentielle américaine, prévue pour le 3 novembre prochain, l’industrie présume qu’il sera difficile de reporter une réunion avant le vote.

Donc, pour le moment, l’interdiction actuellement de naviguer est toujours en vigueur jusqu’au 31 octobre parallèlement à la pause volontaire de l’industrie pour les opérations américaines. Il conserve toutefois l’espoir de redémarrer les croisières de façon progressive en novembre. 

Découvrez aussi

navire_croisiere

Le CDC lève son ordonnance de non-navigation et dévoile le nouveau protocole sous conditions

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis n’a pas prolongé l’ordonnance d’interdiction des croisières, le fameux « No Sail Order », en vigueur jusqu’au 31 octobre aux États-Unis. En fait, il a plutôt présenté une ordonnance qui permettra une reprise graduelle des croisières, mais sous plusieurs conditions sanitaires et de nombreuses exigences très strictes dans les eaux américaines.

Abonnez-vous à l'infolettre

Le meilleur de notre contenu écrit et et vidéo, nos promotions, nos événements & ateliers.

La marque de référence indépendante qui donne une voix aux passagers de croisières !